Restaurant Hostellerie Du Grünewald

 

Be the first to review

Digne de la bistronomie !

L’Hostellerie du Grünewald est probablement une des reconversions architecturales les plus réussie sur le territoire de la ville. L’hôtel et son restaurant bistronomique se présentent dans un style à la fois branché et chic. J’adore l’atmosphère conviviale et intime des différents salons. Mes endroits favoris sont toutefois le salon cheminée et la fantastique terrasse en période estivale. La vaste terrasse ludique avec sa serre potager et son coin barbecue est très romantique et bien entretenue. 

Au moment de ma dégustation, un vendredi soir, un charmant ensemble musical jouait dans l’arrière fond de la salle. Je vous cache pas que je ne suis d’habitude pas un grand fan des animations musicales dans les restaurants. En revanche, je dois admettre que les musiciens du Grünewald étaient vraiment à la hauteur. Je vous conseille ainsi de réserver le vendredi soir pour profiter de la bonne ambiance musicale et des savoureux cocktails du barman.

La convivialité des lieux se retrouve également dans les assiettes du chef Clovis DEGRAVE. Sa carte concise se limite volontairement à des plats de saison et de fraîcheur irréprochable. En entrée par exemple Burrata, Saumon Label Rouge, Poulpe ou Artichaut. La philosophie culinaire de ce jeune chef est simple et efficace; sublimer un ingrédient phare tout en gardant ses saveurs et ses caractéristiques. Le saumon en tartare / vinaigrette citron vert et moutarde à l’ancienne / pommes acidulées et petite piadina à l’huile d’olive était copieux et parfaitement assaisonné. L’artichaut breton au four avait un coeur bien fondant et la vinaigrette moutardée était bien relevé.

Encore plus élaborée était nos plats. J’ai particulièrement apprécié le faux filet dry aged Rubia Galega / asperges grillées au parmesan / écrasé de grenailles et jus au porto. L’association des saveurs entre le boeuf de Galice, ses accompagnements et l’excellente réduction du porto était tout simplement parfaite. J’ai eu également le privilège de commander le homard entier / beurre citronné / fines herbes / risotto crémeux et émulsion d’homardine. Le homard qui avait une chair très tendre était de bonne qualité. Seul le risotto, à mon goût trop crémeux, était beaucoup trop prédominant à ce plat raffiné.

Pour le dessert la charmante serveuse est venue me voir avec une large sélection de bocaux en verre. Je ne conteste bien évidemment pas le côté esthétique de ces desserts frais et alléchants. En revanche, je pense que cette façon de présentation limite considérablement le choix de gourmandises. Même si mon baba au rhum était excellent il s’averait difficile de le savourer à sa juste valeur dans un bocal de grand-mère.

Au niveau de la carte de vins la Hostellerie du Grünewald à tout ce qu’il faut. J’étais en effet agréablement surpris du large choix en vin ouvert à prix raisonnable et de la section “Les beaux flacons” sur la carte. Un Chambolle Musigny 2014 de Georges Roumier par exemple à 135.- Euro est entièrement justifié.

L’Hostellerie du Grünewald est un endroit extrêmement convivial et la cuisine de Clovis DEGRAVE dépasse largement le niveau de la bistronomie ordinaire. Je retournerai sûrement.

Service : 8 / 10
Gastronomie : 8,5 / 10
Carte des vins : 9 / 10
Ambiance : 8,5 / 10
Rapport Qualité / Prix : 8,5 / 10

Signature Tom Meyer